Comment transformer… l’intransformable ?

La première fois que j’ai vu Nick Vujicic, j’ai pleuré. Pas de douleur, ni de tristesse, ni de pitié. Pas de bonheur non plus. Ce que j’ai ressenti, c’est l’énergie de la vie, la sensation profonde que nous sommes tous là pour quelque chose, qui que nous soyons, avec nos forces et nos faiblesses… Mais mon émotion la plus forte et la plus intense, ce qui me touche le plus profondément quand je regarde ses vidéos est ce sentiment d’être tous reliés, de ne faire qu’un malgré nos différences.

Si le coeur vous en dit, je vous invite à faire plus ample connaissance avec lui :

http://www.nickvujicic.com/

Nick et son extraordinaire résilience nous montre que nous avons TOUJOURS la possibilité de transformer notre regard sur les choses. On ne peut pas transformer la réalité. Il est né sans bras et sans jambe. Il en a tellement souffert qu’à 8 ans il voulait se suicider. Mais quand on n’a pas de bras et pas de jambe, c’est pas évident de se suicider… Son extraordinaire résilience, il l’a acquise. Il a fait un choix. Le choix d’accepter sa réalité et le choix d’en faire quelque chose. Il a pris sa place. Il a décidé qu’il pouvait faire quelque chose avec qui il était, un homme-tronc. Et il nous invite à faire de même : nous ne pouvons pas changer ce qui se passe pour nous, mais nous pouvons décider d’en faire quelque chose. Ce que nous faisons de ce qui nous arrive ne dépend que d’une seule personne : nous-même.

Cela fait maintenant plusieurs années que ces vidéos me réconfortent les jours où ça va moins bien, et le réconfort est monté d’un cran le jour où j’ai appris qu’il s’était marié, et encore d’un cran quand je l’ai vu non pas tenir dans ses bras son premier bébé (dur quand n’a pas pas de bras ;-), mais le porter tout contre lui dans une écharpe de portage.

Et si vous vous mettiez à la diète ?

Je vous propose ici une diète d’un nouveau genre, qui consisterait non pas à éliminer de votre vie les calories superflues et autres sucreries mauvaises pour votre corps et votre santé, mais à réduire, voire éloigner pour de bon votre vie, tout ce qui pourrait polluer votre esprit, qui, si vous visez l’Abondance, ne devrait être centré QUE sur du positif. Alors comment faire ?

Voici quelques pistes :

• faites ce que vous aimez le plus souvent possible.

• dès que vous vous sentez en difficulté, changez votre état d’esprit. Il est souvent nécessaire pour cela de changer d’activité. Une solution à un problème ne vient jamais en restant focalisé sur le problème. Alors : allez vous promener (avec votre chien si vous en avez un), buvez une tasse de votre thé préféré, regardez un film ou une vidéo inspirante ou drôle, appelez votre meilleur(e) ami(e) pour lui raconter une blague… Ou toute autre chose qui vous apporte du plaisir. Attention cependant ici au chocolat, sous peine de dépasser votre limite autorisée et retomber dans « j’aurais pas dû manger toute la tablette » et la culpabilité qui va avec.

• si nécessaire, changez vos fréquentations : soyez en relation avec des gens positifs, joyeux, qui croient en vous et en qui vous croyez. Ah oui, ce conseil peut paraître simple mais soyez d’abord cette personne-là que vous avez envie de fréquentez. Car les personnes joyeuses n’ont pas envie de se retrouver avec des gens tristes…

• dites oui quand c’est oui et non quand c’est non. Mais d’abord, à quoi voulez-vous dire oui dans votre vie, et à quoi voulez-vous dire non ?

• privilégiez l’action inspirée aux listes de choses à faire. Une action inspirée se reconnait au fait qu’elle se fait avec 0 effort. Oui, vous avez bien lu, 0 effort, c’est quand vous êtes dans l’action sans avoir l’impression de FAIRE quelque chose. Faites ce que vous avez envie de faire au moment où vous avez envie de le faire. Bon, si vous êtes quand même accro aux listes comme moi, piochez dans votre liste à la recherche de quelque chose que vous avez envie de faire là tout de suite maintenant).

• enfin, vous pouvez faire comme Olivier Rolland : vous mettre à la diète médiatique ! Mode d’emploi ici. Mais en résumé : supprimez de votre vie toute source d’information qui vous tire vers le bas et choisissez de l’information positive. Il y en a plein sur internet et ailleurs, Olivier vous donne des pistes.

Tout ceci évidemment ne vient pas du jour au lendemain et demande généralement de la pratique, surtout si vous avez des croyances du style « la vie est dure » ou bien « quand on voit ce qui se passe, on a bien raison de rester enfermé chez soi » ou même « c’est la crise, de toute façon, il n’y a pas d’issue ». Alors là, évidemment, vous pouvez rester dans vos certitudes. Mais vous pouvez essayer aussi un autre chemin. Simplement pour le tester. Et alors, vous pourrez décider si votre ancien chemin vous plait mieux ou si la diète médiatique et autres positives attitudes vous conviennent mieux.

Bonne route !

Non, c’est non !

Parfois, la vie ça se réduit à des choix très simples !

Apprenez à dire non :
Non à ceux qui, d’une boutade mal placée, s’amusent de vos projets.
À ceux qui veulent s’immiscer dans vos affaires pour grappiller quelques sous.
Ceux qui savent soi-disant mieux que vous ce que vous devez faire, dire, penser…
Ceux qui pensent que toute cette énergie, c’est pour rien, parce que le gouvernement
ceci, les clients cela, les frais, la paperasse, les impôts…
Non à ceux qui doutent de vous.
Non à ceux qui critiquent l’argent et les gens riches.
Non à ceux qui se demandent ce que cache le fait d’avoir de l’ambition.
Non à ceux qui vous destinent à un avenir sombre.
Non à ceux qui commencent leur phrase par « Oui, mais ».
Ceux qui pensent que « C’est pas si simple… ».
Ceux qui se demandent si « Tu rêves pas un peu? »

Dites Oui :
Oui à ceux qui vous encouragent.
Ceux qui vous félicitent.
Ceux qui vous aident.
Ceux qui vous apportent de bons conseils.
Ceux qui vous proposent leurs services.
Ceux qui vous souhaitent de réussir.
Ceux qui prennent régulièrement des nouvelles de l’avancée de vos projets.
Ceux qui se félicitent d’être les témoins de votre évolution.
Ceux qui veulent partager avec vous leur expérience de la réussite.
Ceux qui saluent votre ténacité, votre volonté, votre foi.
Ceux qui pensent que votre exemple donne envie d’essayer.

Entourez-vous de gens qui croient en eux, parce qu’ils sont les seuls capables de croire en vous. Plus vous aurez autour de vous des gens irradiant une énergie positive, plus vous vous sentirez porté(e), motivé(e), encouragé(e)…