se laisser aimer

 

Dans ma méditation de ce matin avec la carte Notre-Dame de la Divine-Présence, qui est à la carte que j’ai tirée pour m’accompagner pendant ces 100 jours, j’ai à nouveau ressenti à quel point il était difficile de me laisser aimer. 

Je l’ai à la fois ressenti en moi, mais ça se manifeste jusque dans les petits trucs de la vie. Je m’apprête à partir un mois en Belgique chez ma soeur de coeur, Anne, comme je le fais chaque année, et la semaine dernière je n’avais encore aucune solution pour les animaux de la maison, deux chats et un lapin. 

Et je n’osais pas demander. 

C’est un ami qui m’a proposé de s’occuper du lapin et de prendre aussi un des chats qui connait sa maison (et le territoire autour, riche en souris). Je me suis rendue compte que ça me gênait vraiment, que je me sentais redevable. 

La semaine dernière, mon imprimante était en rade et j’ai demandé à une copine de m’imprimer quelques feuilles et là aussi, j’ai senti que c’était un effort pour moi. C’est amusant parce qu’à moi on me demanderait d’imprimer même 500 pages, je n’aurais même pas l’impression de rendre un service. Et cerise sur le gâteau, hier soir une voisine que je ne connaissais même pas, mais qui est amie avec une autre voisine, m’a proposé de venir s’occuper du chat qui va rester à la maison !

J’ai analysé un peu le truc et voici ce que j’ai trouvé :

  1. Comme je suis intelligente, thérapeute, et que j’ai le cerveau câblé « solutions » (je ne vois jamais les problèmes, immédiatement quand il y une difficulté mon cerveau se met en mode « recherche de solutions »), c’est un peu comme si c’était à moi, naturellement d’aider les autres, puisqu’en quelque sorte « je suis équipée pour ça ».
  2. J’ai aussi remarqué que quand quelqu’un est sympa avec moi, comme ça, sans raison, non seulement ça me met mal à l’aise, mais je ne comprends même pas ce qui se passe. C’est comme si ça ne rentrait pas dans mes cases. On ne peut pas m’apprécier jusque comme ça, pour qui je suis. Quand je suis dans ma posture « relation d’aide » ou recherche de solutions, ben oui, c’est normal qu’on m’aime bien, mais sans raison, ça c’est bizarre.

Voilà mon cheminement du jour… Une étape importante pour ouvrir mon coeur. 

La suite dans le prochain épisode ;-)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *