Dans mes deux précédents articles, je vous ai parlé de la manière dont nous pouvons transformer ce qui nous entoure lorsque nous contactons notre véritable puissance, celle qui se trouve à l’intérieur de nous.

 

Je vous ai notamment partagé ma méthode pour aller voir en vous ce qui est blessé et le guérir.

 

Aujourd’hui, je voudrais vous proposer d’aller plus loin à l’aide de l’enseignement de Gregg Braden, afin de comprendre comment ce processus fonctionne.

 

La clé se trouve dans le fonctionnement de la conscience humaine et surtout dans la manière dont nous communiquons avec la matrice de notre monde physique, autrement dit comment nous créons notre réalité jour après jour, heure par heure.

 

Contrairement à ce que l’on croit généralement, même s’il n’en n’a pas toujours été ainsi comme nous le verrons en explorant les anciennes traditions, nous ne sommes pas des grains de poussière impuissants dans l’univers. La bonne nouvelle, c’est que la science actuelle, la physique quantique, est en train de prouver de manière scientifique ce que nos traditions les plus anciennes savaient déjà, à savoir que nous changeons l’univers au fur et à mesure que nous changeons notre vie. C’est la conscience humaine qui crée notre monde physique. Donc si nous voulons changer notre vie, la réalité que nous vivons, l’expérience que nous faisons de la vie, c’est notre état de conscience qu’il faut modifier, puisque c’est lui qui est à l’origine de tout ce que nous faisons.

 

 

Tout ce que que nous croyons être vrai découle de nos croyances : notre vie est étroitement liée à nos croyances sur nous même et sur le monde. Nos croyances nous viennent de l’environnement dans lequel on a baigné dans notre enfance, elles sont liées à ce que disait notre famille, nos amis. Et même si ces croyances étaient fausses, rien ne peux contrer une croyance, aucune force en ce monde ne peut s’opposer à une croyance, quelle qu’elle soit.

 

Dans ses différents ouvrages, à partir de nombreux exemples d’expériences scientifiques, Gregg Braden nous explique que la conscience est ce qui maintient les particules entre elles que ce soit dans notre corps ou dans le monde. Max Planck, le père de la physique quantique, ne déclare-t-il pas à ce sujet : «la matière n’existe pas sous la forme que nous lui attribuons», autrement dit, la conscience est cet esprit qui est la matrice de toute chose. Vous le savez, la matrice, dans le corps humain, est ce qui permet au bébé de se développer, de se créer même. Pour lui, l’univers est donc ce qu’il appelle la matrice divine, et elle ne sert à rien d’autre qu’à être à notre service.

 

Si cette matrice est à notre service et qu’elle crée ce qu’on lui « ordonne » de créer, comment alors se fait-il que nous soyons si nombreux à trouver que le monde ne tourne pas rond, a fortiori en ce moment ?

 

Comment cela se fait-il que nous soyons si nombreux à aspirer à un monde de paix, d’amour, de lumière et que nous soyons incapables de le créer ?

 

Réponse.

Les croyances sont le code qui permet de transformer le champ de potentiels en réalité de ce monde. Ce sont les croyances qui programment la matrice. Dans ce champ, ou cette matrice divine, toutes les possibilités existent déjà : la paix est déjà là, toutes comme les grandes souffrances, mais aussi la guérison. Toutes ces situations : paix ou guerre, santé ou maladie, richesse ou pauvreté, ne sont rien d’autres que des possibilités dans l’univers. Leur réalisation ou non ne dépend que de nous, de l’énergie que nous mettons à les créer, à les faire passer du stade de potentiel au stade du réel. 

 

L’accès à ces différentes possibilités se fait par le biais de notre mental, puis on utilise notre coeur pour lui donner vie : le sentiment transforme l’image qui se trouve dans notre esprit en réalité. La croyance est donc d’après Gregg Braden l’union de la pensée et de l’émotion, cette union qui transforme les possibilités quantiques en réalité de ce monde.

 

Il n’y a que deux sortes d’émotions : l’amour et la peur. La pensée prend vie dans nos chakras supérieurs (le 5, le 6 et le 7) tandis que les émotions se situent dans les chakras inférieurs (le 1, le 2 et le 3). Entre les deux se trouve le chakra du coeur (chakra n°4) dont la position centrale permet l’union de la pensée et de l’émotion. C’est en effet le coeur qui crée le champ électro-magnétique le plus puissant dans tout le corps (100 à 5000 fois plus puissant que celui du cerveau), c’est le siège de nos sentiments. Le sentiment crée les ondes électro-magnétiques au niveau du coeur et c’est à partir de là, c’est de cette façon que les potentialités imaginées en pensée et ressenties en émotion prennent vie, deviennent réalité.

 

Dans le champ de potentiels, au point zéro, tout se passe de la manière suivante : les particules quantiques apparaissent et disparaissent plusieurs millions de fois par seconde. Toutes les possibilités quantiques font ça : votre job idéal, votre relation idéale, votre guérison, la paix dans le monde… apparaissent et disparaissent ainsi et il ne tient qu’à vous qu’elles passent de ce stade potentiel à réel.

 

 

Nous influençons donc le monde rien que par le fait d’exister ! Alors, si nous focalisons sur la peur, quel monde allons-nous créer ? Et si nous focalisons sur l’amour ?

 

Des expériences nous montrent que la matière même qui compose le corps humain influence la matière physique de notre monde : l’ADN humain modifie l’alignement des photons (qui composent les atomes qui composent la matière) en profondeur et dans le temps (une expérience montre que lorsqu’on introduit de l’ADN humain dans un tube rempli de photons ceux-ci prennent la forme de l’ADN automatiquement et restent dans cette forme même une fois l’ADN humain retiré : les photons restent « connectés » comme si l’ADN était toujours là).

 

Or l’ADN humain se tend et se détend en fonction de certaines émotions : se tend avec la peur et se détend avec l’amour. Lorsqu’il est tendu, le taux de DHEA (hormone anti-vieillissement) baisse, et l’immunité baisse. Concrètement, cela signifie que que lorsque nous avons certaines émotions dans notre corps, nous ne sommes plus limités par les lois de la physique : l’émotion change l’ADN, qui change la matière. Et ça ne se limite pas à notre corps, puisque les ondes que nous émettons peuvent être ressenties à des km à la ronde. 

 

Imaginez donc ce qui peut se passer lorsque les coeurs ressentent à l’unisson un même sentiment… Qu’il soit de la haine ou bien de la paix, de l’acceptation, de la fraternité.

 

Si nous voulons créer la réalité que nous désirons, il s’agit donc maintenant de trouver le langage adéquat pour influencer le champ, pour parler au champ, pour lui donner des ordres, en pleine conscience.

 

Comment faire ?

Je vous en dis davantage dans le prochain article ;-)

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] l’article d’hier, j’expliquai comment nous communiquons, par défaut le plus souvent, avec la matrice divine et […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *