Comment travailler ses blessures émotionnelles ?

 

Ce matin je me suis réveillée pas trop bien, je me sentais à la fois triste et lourde, sans raison particulière.

Je me suis donc demandée ce que j’allais bien pouvoir vous écrire aujourd’hui dans cet état-là. 

Je me sentais démunie, jusqu’à ce que je me souvienne de quelque chose que j’ai découvert quand je traversais une période de nuit noire de l’âme.

> Si vous voulez en savoir plus sur la nuit noire de l’âme, j’ai écrit un article à ce sujet, que vous pouvez lire en suivant ce lien

Ce truc, le voici. Je m’installe confortablement et j’accorde toute mon attention à ce sentiment ou cette sensation de mal-être qui s’invite dans ma vie, avec ou sans raison. J’essaie d’abord de le « localiser » dans mon corps : est-ce une boule au ventre, est-ce une gêne au niveau du plexus solaire, est-ce une douleur dans la poitrine, est-ce une difficulté à déglutir ? Puis je me focalise sur cet endroit de mon corps qui cherche à me dire quelque chose. Je l’observe, simplement, sans intention particulière, et j’accepte pleinement que cette expérience désagréable se manifeste à moi. Puis, toujours sans intention particulière (surtout pas de le faire disparaître), je lui donne de l’amour, gentiment, tranquillement ou plus fortement, comme je le sens sur le moment.

Je ne vous en dis pas plus, je vous invite à tester par vous-même et à me dire ce que ça fait en vous quand vous faites ça.

A demain pour la suite des 100 jours.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *