Je me rends compte que nous avons parlé de la prière et plus largement de comment interagir avec le Champ, l’Hologramme quantique, la Source, la Force, la Syntropie, pour reprendre les différents mots de vocabulaire que l’on utilise pour parler de cette force d’Amour qui nous pousse individuellement et collectivement vers notre plus parfaite Réalisation. Mais mon mot préféré pour parler de cet Amour qui est partout et en tout reste Dieu.

 

Et pourtant, ça n’a pas toujours été le cas… 

 

Tout d’abord, parce que pendant longtemps, Dieu me rappelait de trop mauvais souvenirs. Ayant eu une enfance baignée de morale catholique avec catéchisme, première communion, confirmation, communion solennelle, etc, cela me faisait penser à tous ces moments où toutes ces personnes qui étaient sensées m’apporter des réponses à mes questions existentielles brillaient par leur non-réponse justement ou bien par des réponses complètement à côté de la plaque pour la petite fille que j’étais alors. 

 

Puis j’ai grandi et quand j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité, j’aimais parler de l’univers, comme dans l’expression « commandes à l’univers », ou « mettre dans l’univers ». Quand je me suis formée à l’approche de l’Alignement, mon formateur parlait de Syntropie, cette force dont parlent certains physiciens quantiques pour évoquer la force de vie, la force qui pousse chacun d’entre nous vers sa complète réalisation. J’aime bien aussi cette notion de Champ, ce champ d’énergie dans lequel nous baignons et qui nous relie aux événements de ce monde, avec l’idée que nous sommes à la fois ce Champ et dans ce champ. J’emploie le mot de « Champ » lorsque je ressens le besoin de mettre l’accent sur le fait que cette énergie d’amour est partout, qu’elle nous entoure et qu’en même temps nous en faisons partie.

 

 

Et puis, au fil de mes lectures, de mes expérimentations personnelles et du suivi des personnes que j’accompagne depuis 2010, j’ai développé une approche spirituelle fondée sur l’expérience. Aujourd’hui, ma compréhension du divin vient de mon propre voyage intérieur. Au fil de mes pratiques, j’ai acquis la conviction que Dieu était en tout et pour tous, qu’il est ce que les physiciens quantiques appellent le Champ. Je suis Dieu, tu es Dieu, nous sommes Dieu. Comme le vent, les arbres, l’océan, les animaux, les nuages, les arcs-en-ciel et le soleil. J’ai aussi réalisé que Dieu est amour. Dieu tel que je le comprends et que je le vis au quotidien est partout, en tout et est simplement l’amour.

 

Et pour parler de cette force d’amour, j’ai besoin d’un mot sacré, de ce mot sacré à mes yeux : Dieu. 

 

Comme Elizabeth Gilbert le dit si bien dans son livre « mange, prie, aime », je la cite « il me faut un nom, un vrai nom pour pleinement sentir cette présence singulière ». Et cette présence singulière se vit, comme je le disais tout à l’heure. C’est une expérience, qu’Elizabeth Gilbert décrit à merveille quelques lignes plus bas, je la cite à nouveau : « Dieu ne vit pas dans un texte sacré dogmatique ni ne siège sur un lointain trône céleste mais demeure au contraire tout près de nous – bien plus que nous ne l’imaginons, respirant dans notre propre coeur. Dieu est une expérience de l’amour suprême. » Voilà en quoi je crois et c’est ce dont je parle quand je parle de Dieu.

 

Je vous souhaite de trouver votre mot pour exprimer et cultiver dans votre coeur votre lien à la force d’Amour.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *