Depuis vendredi dernier, je vous propose d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Logement, voiture, objets du quotidien… Tout votre environnement à quelque chose à vous dire. Aujourd’hui, voyons comment vous pouvez voir ce qui se joue pour vous derrière votre relation à l’argent.

 

 

Décrivez par écrit 5 expériences désagréables avec l’argent.

 

Ce peut être des expériences récurrentes (exemple : toutes les fins de mois je me retrouve à découvert) ou des expériences uniques (exemple : ce soir, j’ai fait des courses et dans le magasin j’étais tentée par de belles fraises bio mais elles étaient trop chères).

 

Décrivez par écrit 5 expériences agréables avec l’argent.

Ce peut être des expériences récurrentes (exemple : j’observe que même quand j’ai peur, j’arrive toujours à boucler les fins de mois) ou des expériences uniques (exemple : le développement de mon activité est en bonne voie, je viens de recevoir l’appel d’un nouveau client).

 

Répondez par écrit aux questions suivantes :

• Comment vous sentez-vous en rédigeant ces expériences ?

• Qu’est-ce que ça dit de vous ?

• De manière générale, comment vous sentez-vous avec l’argent ?

 

Pour aller plus loin dans ce qui peut se jouer dans votre rapport à l’argent, voici la liste des croyances limitantes les plus répandues à propos de l’argent. 

C’est une liste que j’offre normalement aux clients de mon programme Vivre l’Abondance, mais j’ai le grand plaisir de vous la rendre accessible aujourd’hui, pour clôturer notre série d’articles consacrée à l’univers-métaphore

>> Cliquez ici pour télécharger (et débloquer) tout ce qui concerne vos croyances par rapport à l’argent

 

Bonne fin de week-end !

Depuis vendredi dernier, je vous propose d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

Logement, voiture, objets du quotidien… Tout votre environnement à quelque chose à vous dire. Après les bonnes questions à se poser sur votre relation au monde animal (merci au scarabée vert-doré qui est venu si gentiment me rendre visite : voir l’article en suivant ce lien), voici celles consacrées au monde végétal.

 

 

 

Que vous ayez un jardin ou non, que vous vous sentiez proche de la nature ou non, là aussi, c’est une opportunité pour vous interroger et d’en apprendre sur vous-même.

  • est-ce que j’ai un jardin ?
  • de quoi se compose ce jardin : pelouse, potager, fleurs…
  • quelles expériences est-ce que je vis avec ce jardin ?

Exemple : le terrain est envahi de liserons qui grignotent tout.

  • de manière générale, quelles expériences est-ce que je vis avec la nature ?

Exemple : je vis en ville alors que j’aimerais pouvoir me promener en forêt tous les jours.

  • de quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • qu’est-ce que ça dit de moi ?
  • comment je me sens avec tout ça ?

 

Demain, pour terminer notre feuilleton consacré à l’univers-métaphore, nous parlerons d’argent !

 

Depuis vendredi dernier , je vous propose d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Logement, voiture, objets du quotidien… Tout votre environnement à quelque chose à vous dire. Aujourd’hui, voyons comment vous pouvez décoder les événements qui se présentent dans votre vie.

 

Notre histoire regorge de trésors !! 

 

 

Voici comment procéder pour en tirer la substantifique moëlle.

 

Quels sont les événements qui m’ont particulièrement marqué ? Cela peut être des événements joyeux comme des événements douloureux. 

Prenez un temps pour passer entre revue chaque année de votre vie depuis votre naissance. Vous pouvez aussi vous aider de vos albums photos si vous le souhaitez. 

Listez tous les événements importants ou qui attirent votre attention. Prenez le temps de bien sentir de quelle manière ils ont laissé une trace en vous.

 

Pour chaque événement, posez-vous les questions suivantes : 

  • de quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • qu’est-ce que ça dit de moi ?
  • comment je me sens avec tout ça ?

 

Vous verrez sans doute un fil conducteur se dessiner au fur et à mesure, une blessure récurrente qui demande à être guérie, voire des décisions (plus ou moins radicales) à prendre. 

 

A demain pour explorer votre relation au monde végétal.

Depuis vendredi dernier , je vous propose d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Logement, voiture, objets du quotidien… Tout votre environnement à quelque chose à vous dire. Aujourd’hui, donnons la parole à vos vêtements, chaussures et accessoires.

 

 

Les vêtements sont une protection contre le froid et le chaud, mais aussi une barrière que nous mettons entre nous et les autres : que cachent-ils, que révèlent-ils ?

  • combien de vêtements est-ce que je possède ? assez ? pas assez ? trop ? (ici il n’y a pas de norme, posez-vous simplement la question et répondez-y en sentant la réponse juste)
  • pourquoi ?
  • quel comportement ai-je avec les vêtements ?

Exemple : j’achète compulsivement.

Exemple : j’achète tout d’occasion et/ou en soldes parce que c’est trop cher.

Exemple : j’ai des fringues plein mon armoire mais finalement je n’en porte que 2 ou 3, les seuls dans lesquels je me sens bien, mais je n’arrive pas à jeter le reste.

  • qu’est-ce que je vis comme expérience récurrente avec les vêtements ?

Exemple : je ne trouve jamais rien qui me va.

  • de quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • qu’est-ce que ça dit de moi ?
  • comment je me sens avec tout ça ?

 

A demain pour voir comment vous pouvez décoder les événements qui se présentent dans votre vie.

Depuis vendredi, je vous propose d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Après votre logement et votre voiture, je vous offrai hier la possibilité de questionner votre relation aux autres. Aujourd’hui, c’est au tour des objets de votre quotidien de vous parler.

 

 

Vous pouvez passer en revue tout ce que vous possédez et vous poser les questions suivantes.

  • quels types d’objets est-ce que je possède ?

Exemple : je suis fan de nouvelles technologies, je ne peux m’empêcher d’acheter toutes les nouveautés dernier cri.

  • y a-t-il des objets auxquels je suis particulièrement attaché ? pourquoi ? que disent-ils de moi ?
  • est-ce que j’ai du mal à jeter ? est-ce que j’aime donner ?
  • est-ce que mes objets sont bien rangés (une place pour chaque chose et chaque chose à sa place) ou est-ce le joyeux bazar chez moi ?
  • comment je me sens avec ce que je possède ?
  • qu’est-ce que je vis comme expérience récurrente avec les objets qui m’entourent ?

Exemple : je casse très souvent de la vaisselle et ça m’agace.

  • de quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • qu’est-ce que ça dit de moi ?
  • comment je me sens avec tout ça ?

 

A demain pour parler « chiffons » : qu’est-ce que vos vêtements, chaussures et accessoires ont à vous dire ?

Depuis vendredi, je vous propose d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Après votre logement, je vous offrai hier la possibilité de questionner votre voiture. Aujourd’hui, c’est au tour de donner la parole à vos relations : qu’est-ce que les autres cherchent à vous montrer ?

 

 

Les autres sont de généreux pourvoyeurs de messages en tout genre !

A chaque fois que vous vivez quelque chose de désagréable, voici les questions à se poser : 

  • depuis quelle partie de moi ai-je attiré cela ?
  • en quoi cette personne et/ou cette situation fait miroir de moi ?
  • quelle est la blessure que cette personne et/ou cette situation vient réveiller (qui n’a généralement rien à voir avec ce qui se passe en réalité) ?
  • comment puis-je dépasser cette crise et en sortir grandi : faire ho’oponopono, envoyer de la lumière, me recentrer sur l’amour de moi…

 

> Si vous souhaitez creuser encore davantage ce sujet, vous trouverez dans cet articles 2 outils précieux.

 

A demain pour parler des objets de votre quotidien.

Je vous le proposais la semaine dernière d’explorer la notion d’univers-métaphore. Si on écoute bien, tout dans notre vie est message, notre vie entière est une guidance divine nous permettant de nous orienter plus précisément. A nous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés. 

>> Si vous avez manqué l’info, cliquez ici pour retrouver l’article en question

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Il y a quelques jours, je vous offrai la possibilité de questionner votre logement. Aujourd’hui, c’est au tour de votre voiture de vous parler.

 

 

Votre voiture

La voiture est notre véhicule de changement, la manière dont nous conduisons notre vie. Si vous n’en n’avez pas (que ce soit un choix ou pas) cela donne aussi d’autres indications. Posez-vous le même type de questions pour les moyens de transport que vous utilisez.

 

  • quelles expériences je vis avec ma voiture ?

Exemple : c’est une voiture qui n’a pas la climatisation et c’est vraiment pénible de rouler avec l’été.

  • est-ce qu’elle tombe souvent en panne ? quels types de pannes ?
  • est-ce que je l’entretiens correctement (propreté, assurance, garagiste…) ?
  • est-ce que j’ai déjà eu des accidents de voiture ? si oui, lesquels, comment, dans quelles circonstances ?
  • comment est-ce que j’ai choisi cette voiture ? sur quels critères ? 
  • de quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • qu’est-ce que ça dit de moi ?
  • comment je me sens avec tout ça ?

 

> Vous pouvez faire cela pour tous les véhicules que vous avez possédé, cela vous donnera aussi des indications générales sur votre histoire et votre évolution.

 

> Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez vous poser le même type de question quant aux modes de déplacement que vous utilisez.

 

A demain pour parler de vos relations.

Suite à mon article de mercredi et aux très nombreuses réactions qu’il a provoqué, je me suis dit que ça méritait bien de creuser le sujet de l’univers-métaphore et de tout ce que nous pouvons observer autour de nous pour augmenter notre niveau de conscience et recevoir les messages dont nous avons besoin.

 

>> Suivez ce lien pour le (re)lire

 

Mais tout d’abord, un grand merci à Isabelle, une de mes fidèles lectrices, qui a rectifié mon erreur au sujet de l’histoire de la domestication. Voici sa mise au point : « c’est le chien qui a été domestiqué en premier (+ de 45 000 ans d’histoire commune avec l’homme) puis vaches, moutons, cochons vers 12000 ans puis le cheval un peu plus tard. Le chat ne vient que plus tard, vers 5000 ans, ce qui en fait un animal considérablement moins domestiqué que le chien ou le cheval. »

 

A propos d’animaux, revenons à nos moutons. Ou plus exactement à cette notion d’univers-miroir.

 

Si on écoute bien, tout dans notre vie est message.

 

Le monde de l’Esprit nous envoie en permanence des informations, auxquelles nous sommes connectés, même si ce n’est généralement que subconsciemment. Pris par la vie quotidienne, nous écoutons davantage le bavardage de notre mental que les infos du monde de l’Esprit. Pour y avoir accès, il suffit juste de calmer ce bavardage du mental et nous intéresser à ces informations du monde de l’Esprit. La télévision et la radio émettent des émissions en permanence et parfois nous allumons notre poste pour les capter, et parfois nous l’éteignons pour faire autre chose. C’est le même fonctionnement ici.

 

En réalité, votre vie entière est une guidance divine vous permettant de vous orienter précisément. A vous de développer une vigilance quant aux messages qui vous sont envoyés.

 

Rien n’arrive pas hasard et chaque situation, chaque événement peut vous en apprendre beaucoup sur vous et vous donner des indications précises sur ce qui est approprié pour vous et ce qui ne l’est pas. Avec de l’entrainement, vous apprendrez à reconnaître ce qui est bon pour vous et ce qui l’est moins. Vous apprendrez aussi à vous connaître, à vous faire confiance et à affiner vos critères. Plus vous irez sentir et expérimentez qui vous êtes et ce que vous vivez à travers les messages que la vie vous envoie, plus vous vous sentirez divinement guidé et plus vous avancerez en confiance.

 

Quoi observer ?

 

Voici quelques pistes :

  • votre logement
  • votre voiture
  • les autres
  • les objets du quotidien
  • vêtements, chaussures et accessoires
  • les événements qui se présentent dans votre vie
  • votre relation au monde animal comme on l’a vu mercredi
  • votre relation au végétal
  • tout ce qui concerne l’argent

 

 

Cette liste n’est pas exhaustive, mais si vous examinez déjà soigneusement chacun de ceux-là, vous ferez de nombreuses prises de conscience (parfois très inattendues) et obtiendrez de nombreuses réponses à vos questions.

Je vous propose d’examiner aujourd’hui votre logement et nous explorerons les autres domaines ces prochains jours (j’ai l’humeur aux feuilletons en ce moment ;-)

 

Votre logement
La maison est rattachée à la satisfaction de votre besoin de sécurité.
• quelles expériences je vis avec mon logement de manière générale ?
Exemple : la porte d’entrée de ma maison est difficile à ouvrir, je dois systématiquement donner un coup de pied dedans pour l’ouvrir, alors que mon mari y arrive très bien.
• est-ce que je me sens bien dans ce logement ?
• comment est-ce que j’ai choisi ce logement ? sur quels critères ?
• à quel période de ma vie ai-je emménagé ?
• y a-t-il eu des incidents majeurs (dégât des eaux, cambriolage, incendie, invasion de fourmis, toit emporté par le vent…) ?
• y a-t-il des pièces dans lesquelles je me sens mieux que d’autres ?
• de quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
• qu’est-ce que ça dit de moi ?
• comment je me sens avec tout ça ?

 

A demain pour parler de la voiture.

Voici la petite bête qui m’a soufflé l’idée de cet article, assez inhabituel comme vous le verrez.

 

 

En effet, en sortant de ma voiture l’autre jour, j’ai découvert ce magnifique scarabée vert-doré sur pneu.

 

Pourquoi est-ce que je vous raconte ça ?

 

Qu’il soit sur le pneu ou ailleurs, l’important est que je l’ai vu. J’aurais pu ne jamais m’en apercevoir et alors sa présence n’aurait pas été un message pour moi.

 

Mais le fait que je l’ai vu, et que j’ai trouvé sa présence étonnante, puis que je l’ai trouvé très beau – à tel point que j’ai eu envie de le prendre en photo – tout ça a attiré mon attention.

 

Si on écoute bien, tout dans notre vie est message. L’Esprit que nous sommes nous adresse des messages en permanence via tous les événements que nous vivons. C’est la notion d’univers-métaphore ou univers-miroir. En observant notre environnement, nous pouvons y dénicher de précieuses indications, de précieuses guidances. 

 

Les animaux en font partie, le règne animal étant assez proche du nôtre, la conscience de soi et le libre-arbitre en moins.

 

Mais d’ailleurs pourquoi les humains et les animaux se sont-il rapprochés ? Pourquoi les humains ont-ils eu envie de s’entourer d’animaux domestiques ? Pourquoi les animaux ont-ils acceptés de se laisser domestiquer ? Quel rapport entretenons-nous avec le monde animal ?

 

Ce rapport avec le monde animal est fluctuant et a aussi sa propre histoire. Les premiers animaux à avoir été domestiqués ont été les chats. Avec la sédentarisation et l’agriculture notamment basée sur la culture du blé, sont apparues… Les petites souris… Attirant naturellement aussi les chats. Humains et animaux ont ainsi commencé une longue histoire ensemble, qui témoigne aussi de l’évolution de nos moeurs et de nos consciences. Car au Moyen-Age, marqué par la peur de la sorcellerie, le chat s’est diabolisé et a été chassé. Jusqu’au retour des souris, le réintroduisant dans notre vie quotidienne. 

 

Du côté des animaux, comment se passe le phénomène de domestication ? Qu’est-ce qui fait qu’un animal accepte de se laisser domestiquer et d’autres pas ? On peut supposer que le potentiel de domestication est présent dans le patrimoine génétique de certains animaux tandis qu’il est absent chez d’autres. Si l’on part de cette hypothèse, cela signifie que dans le plan divin, certains animaux ont un rôle à jouer auprès des humains. Et donc il s’agit pour chaque être humain de découvrir quel rôle il a à jouer auprès du règne animal. 

 

C’est la raison pour laquelle je vous invite à vous questionner lorsqu’un animal en particulier attire votre attention, comme ce fut mon cas avec le scarabée découvert sur le pneu de ma voiture. De retour à la maison, j’ai cherché des informations sur la symbolique du scarabée et les textes que j’ai trouvés m’ont particulièrement parlé, ils ont mis des mots plus sur ce que je ressentais en moi intuitivement, mais que je parvenais pas à décrire précisément.

 

De manière plus générale, si vous vous questionnez sur votre rapport à l’animal, vous y trouverez très riches enseignements.

De tout temps, les hommes ont chassé des animaux pour se nourrir. Aujourd’hui de nombreuses personnes se posent la question du végétarisme et même du véganisme (l’absence totale d’utilisation des ressources animales, même celles telles que le miel ou les oeufs). Entre ces deux manières de vivre la relation à l’animal, il existe toute une histoire, de la même manière que celle brièvement évoquée avec le chat : élevage, élevage intensif, prélèvement d’animaux sauvages dans la nature comme source de récréation, dressage, zoos…). Il ne s’agit pas ici de trancher et encore moins de juger ce qui est juste ou pas, simplement de constater que notre rapport à l’animal est sans cesse mouvant et que nous pouvons là encore se questionner de manière à se positionner par rapport à sa propre vie et ses propres choix : de gagner en conscience de notre relation avec le monde qui nous entoure.

 

Voici les questions que vous vous pouvez vous poser :

  • Que vivez-vous de manière générale avec le monde animal ?
  • Que pensez-vous de la domestication ?
  • Que pensez-vous de l’idée de l’animal comme partenaire de croissance personnelle ?
  • Que pensez-vous de l’idée de manger des animaux pour se nourrir ?
  • L’expression « souffrance animale » vous touche-t-elle ? Si oui de quelle manière ?
  • Quelles sont les prises de conscience que vous faites avec ces questions ? 

 

> Si vous avez des animaux domestiques

  • Est-ce que j’ai des animaux domestiques ?
  • Combien ?
  • Cet animal a-t-il un nom ?
  • Comment ce nom a été choisi ?
  • Quelles sont les circonstances de l’arrivée de cet animal dans votre vie  ?
  • A-t-il ou a-t-il eu des symptômes physiques ? Lesquels ?
  • Racontez une ou plusieurs anecdotes marquantes avec cet animal (agréables ou non).
  • Le cas échéant, cet animal est-il toujours présent dans ma vie ? Si non, pourquoi ?
  • Qu’est-ce que vous vivez comme expérience avec cet animal ?
  • De quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • Qu’est-ce que ça dit de vous ?
  • Comment est-ce que vous vous sentez avec tout ça ?

 

> Si vous n’en n’avez pas 

  • Pourquoi n’avez-vous pas d’animal domestique ?
  • Est-ce un choix ou une contrainte ?
  • De quoi est-ce que tout cela est la métaphore ?
  • Qu’est-ce que ça dit de vous ?
  • Comment est-ce que vous vous sentez avec tout ça ?

 

Je vous souhaite de bons moments de réflexion et de belles découvertes.

J’aimerais aujourd’hui vous partager une de mes petites histoires préférées.

 

Imaginez que vous vous promenez dans une forêt. Vous rencontrez quelqu’un qui s’affaire autour d’un arbre :

– Que faites-vous ? lui demandez-vous.

– Vous ne voyez pas que je scie un arbre !

– Mais vous avez l’air épuisé. Depuis combien d’heures travaillez-vous ?

– Plus de cinq heures et je n’en peux plus. Ce n’est pas un travail de tout repos.

– Pourquoi ne prendriez-vous pas une petite pause ? Vous pourriez aiguiser votre scie. Je suis sûr que vous iriez plus vite ensuite.

– Je n’ai pas le temps de m’arrêter, je suis bien trop occupé à scier.

 

Cette petite histoire est très révélatrice à quel point nous avons du mal à nous remettre en question et à changer à la fois nos habitudes et notre manière de pensée alors que de toute évidence elles sont inopérantes et que nous gagnerions énormément à nous arrêter pour nous questionner et trouver de nouvelles réponses plus adaptées à notre problématiques.

 

Aiguiser sa scie, c’est s’engager dans un processus d’amélioration continue. Et s’engager dans un processus d’amélioration continue revient à préserver et renforcer le meilleur atout dont vous disposiez : vous-même. Comme votre corps renouvelle en permanence ses cellules pour rester en bonne santé, vous pouvez aussi vous renouveler en permanence afin de rester heureux et éviter que les crises n’arrivent.

 

 

Le meilleur moyen pour éviter que le naturel ne revienne au galop très vite après un stage de développement personnel ou après un déclic important, je vous invite à traduire vos prises de conscience en routines, en rituels quotidiens, qui deviendront des habitudes aussi simples que se brosser les dents.

 

Apprenez à prendre soin quotidiennement de chacun des aspects de votre vie en vous créant de nouvelles manières de vous honorer et d’honorer la vie.

 

Le mental

Ce domaine est celui de tout ce qui concerne vos pensées et tout ce qui va avec : sensations, émotions, perception. Tout comme les muscles de votre corps, votre mental s’atrophie si vous n’en prenez pas soin.

 

Comment nourrirez-vous votre mental ? Est-ce que vous l’abreuvez de mauvaises nouvelles, d’informations stressantes, êtes-vous à l’affut de ce qui vous broyer du noir ou bien au contraire gardez-vous le focus sur le positif, l’inspirant ?

 

Comment bien prendre soin de votre sphère mentale ? Stoppez toutes les activités qui ne vous nourrissent pas, qui ne vous apportent pas quelque chose, qui ne vous font pas vous sentir mieux. Observez comment vous vous sentez après avoir passé du temps sur les réseaux sociaux, après avoir regardé un film « bof ».

 

Et si au lieu de vous « vider la tête » vous preniez le temps de mettre dedans une nourriture plus saine, une nourriture qui vous fait vraiment du bien ?

 

Lisez chaque jour des livres sur l’estime de soi, le changement, le leadership, le bonheur. Lisez des livres de développement personnel, des romans inspirants, des biographies de gens qui ont réussi (selon vos critères).

 

Formez-vous. Ayez toujours une formation en cours. Dans un monde en perpétuelle évolution et où tout change de plus en plus vite, notre sécurité économique ne vient plus de notre métier, mais de nos facultés de penser, d’apprendre, de créer, de nous adapter. C’est de là que naît la véritable indépendance financière : non pas la richesse, mais la capacité de créer cette richesse.

 

Se former est pour nous l’occasion de d’acquérir de nouvelles connaissances, de nouvelles compétences, mais aussi de développer la plasticité neuronale, la capacité de se remettre en question, la capacité de s’ouvrir à de nouvelles opportunités… Ce sont des clés fondamentales pour qui veut créer sa sécurité intérieure sur des fondations solides et sentir qu’il ne sera pas perdu mais aura les moyens de rebondir si ses repères extérieurs venaient à changer.

 

Les relations

De très nombreuses personnes ont adoré les textes d’Anthony Hopkins et de Meryl Streep que j’ai partagés la semaine dernière.

> Vous pouvez les retrouver en suivant ce lien

 

Tous deux parlent des relations, celles qui nous entravent et celles qui nous permettent de nous envoler.

 

Tout d’abord, comment est votre relation avec la personne la plus importante du monde ? La personne la plus importante du monde, c’est vous ! Comment vous comportez-vous avec cette personne ? Etes-vous votre meilleur.e ami.e ou votre pire ennemi ? Est-ce vous vous encouragez ou est-ce que vous vous dénigrez ? Est-ce que vous vous aimez ou est-ce que vous ne vous trouverez jamais assez bien ? Est-ce que vous vous traitez comme vous traitez les êtres qui vous sont chers ?

 

Prenez le temps de bien répondre à ces questions. Et changez ce qui doit être changé.

 

Donnez-vous de l’amour, félicitez-vous. Prenez des temps de repos, des temps de rien, rien que de vous à vous. Prenez le temps de vous connaître et de vous apprécier. Traitez-vous comme vous aimeriez que l’on vous traite (au passage, vous attendrez beaucoup moins des autres puisque vous vous donnerez ce dont vous avec besoin).

 

Avec les autres, la plupart du temps, nous n’avons pas les relations que nous souhaitons parce que nous n’osons pas être authentiques, alors que nous voulons à la fois être aimé pour qui l’on est et aimer l’autre pour qui il est vraiment. La seule manière d’être aimé.e pour qui vous êtes, c’est d’oser être qui vous êtes vraiment, d’oser montrer à l’autre qui vous êtes vraiment. En faisant cela, vous allez repousser tout ce qui ne vous correspond pas mais vous allez attirer les personnes qui sont sur la même longueur d’ondes que vous.

 

Peut-être que ça vous fait peur. Mais c’est la seule manière d’avoir des relations vraies.

 

Tout comme dans les autres domaines de votre vie, il est temps de clarifier ce que vous voulez dans vos relations, ce que vous voulez vivre avec les autres. Il y a sans doute des gens qui vont sortir de votre vie. Mais il y en a d’autres qui vont arriver.

 

Peut-être rester vous en relation pour ne pas faire souffrir l’autre, pour lui faire plaisir. Mais en faisant cela, non seulement vous ne vous faites pas du bien, mais vous ne faites pas de bien à l’autre non plus, contrairement aux apparences. Car vous privez l’autre d’une relation authentique, vous privez l’autre d’être aimé pour qui il est vraiment.

 

Lorsque vous vous libérez d’une relation inauthentique, vous libérez l’autre également. Vous lui offrez la possibilité de recevoir un amour vrai ailleurs.

 

 

Le spirituel

La relation à Dieu, c’est comme une « vraie » relation : si vous vous adressez au Divin uniquement pour ce qui ne vas pas et non à la recherche de comment vous pourriez honorer chaque jour la vie que l’on vous a confiée, c’est un peu comme si ne preniez contact avec vos amis que lorsque vous avez besoin de déménager.

 

Quelles sont les pratiques spirituelles qui vous parlent : prière, méditation, onctions sacrées… Lesquelles ont votre préférence ?

 

Si vous ne le savez pas, essayez-en plusieurs. Rien que la méditation est une pratique très variée : en silence, en musique, en mouvement, sur la respiration…

 

Pour vous sentir divinement guidé.e au quotidien, l’important c’est de trouver ce qui vous correspond et d’y consacrer un temps chaque jour.

 

De manière plus subtile, mais terriblement concrète et quotidienne pour vous vivre en tant qu’être spirituel incarné dans la matière, il y a la question de la mission de vie : vivre sa mission sur Terre, suivre son chemin de vie, vivre sa légende personnelle est un excellent moyen de rendre hommage aux talents qui sont les vôtres et qui vous ont été confiés.

 

Le corps

Votre corps est votre véhicule terrestre, ce n’est pas uniquement le taxi de votre tête…

 

Généralement, nous ne nous souvenons que nous avons un corps uniquement quand il nous fait mal. Je vous invite à ne pas attendre qu’il se manifeste pour écouter ce qu’il a à vous dire de précieux.

 

Alimentation, sommeil, activité physique, un seul conseil, mais qui vaut de l’or : écoutez-vous !

 

Testez et écoutez, testez et écoutez, jusqu’à ce que vous trouviez votre rythme. Mettez davantage de conscience dans ce qui vous convient, pas parce que c’est à la mode ou qu’on vous a dit que c’était ce qu’il fallait faire.

 

Si vous êtes lève-tard, n’essayez pas le miracle morning. Ou testez et vérifiez si ça vous fait du bien ou pas : vous êtes peut-être couche-tôt lève-tôt finalement.

 

Pour l’alimentation, c’est la même chose : le dernier régime a la mode n’est peut-être pas ce qui est adapté pour vous. Laissez-vous sentir ce que vous avez envie de manger, à quelle heure vous avez faim, quelle quantité vous convient, etc.

 

Comment rendez-vous hommage à votre corps : en faisant du sport, du yoga, des étirements, en marchant dans la nature ? Vous pouvez aussi vous masser ou vous faire masser pour davantage perdre conscience de votre corps.

 

Prenez le temps de le remercier de si bien fonctionner : remerciez d’avoir des yeux pour voir, des jambes pour vous déplacer, un coeur qui diffuse le sang jusque dans vos orteils, une main avec un pouce préhenseur… Vous rendez-vous compte à quel point vos mains sont des miracles ?

 

Développez la conscience de votre corps et prenez le temps de le sentir, apprenez à reconnaître ce qui vous fait du bien ou ce qui vous fait du mal.

 

Quel que soit le domaine, je vous souhaite de merveilleuses expérimentations pour apprendre à aiguiser votre scie et devenir capable de scier sans vous épuiser.