Pourquoi je ne vous souhaite pas une bonne année

Après une pause vacances et les mails quotidiens que je vous ai envoyés pendant la période l’Avent, on se retrouve en ce début d’année avec notre newsletter « habituelle ».

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais cette année je n’ai pas trop le coeur à souhaiter « bonne année » : pour moi, ça sonne faux et ça semble bien illusoire.

Parce qu’on sait bien que ce à quoi nous sommes confrontés depuis mars 2020 ne fait que commencer.

On peut s’en réjouir ou le regretter, mais force est de constater qu’il devient difficile de se projeter, de définir des objectifs, de planifier les choses… 

Là encore, on peut choisir de s’en plaindre ou de voir à quoi nous sommes invités : c’est aussi l’occasion de (ré)apprendre à vivre le moment présent, mais surtout, de cesser de vouloir tout contrôler.

Si d’habitude, le bilan que je fais en fin d’année me sert de base pour clarifier la direction de l’année suivante et à me fixer de nouveaux objectifs (ou réajuster les anciens), cette année j’ai quand même eu envie de me jouer à mon petit jeu du 31 décembre.

Je pratique cet « exercice » en 2 étapes. L’une est « quantitative » et l’autre qualitative.

Quantitatif ? Mais comment on fait ça ?

Très simple, j’utilise la roue suivante :

 

 

Je trouve que c’est un super exercice car ça permet de ne pas se raconter d’histoire : on peut voir clairement là où ça fait mal et là où ça va bien, mais également l’évolution d’une année sur l’autre.

Pour la deuxième partie, plus qualitative, j’aime bien le faire avec ces 5 questions, que je garde d’une année sur l’autre, là aussi pour mesurer le chemin parcouru. Voici les 5 questions que je me pose chaque fin d’année et dont je compile les réponses d’année en année  :

1. Qu’est-ce que j’ai aimé en 2020 et que je veux garder en 2021 ?

2. Qu’est-ce que je n’ai pas aimé en 2020 et que je veux éliminer en 2021 ?

3. Qu’est-ce que je n’ai pas aimé de 2019 et que j’ai réussi à changer en 2020 ?

4. De quoi je peux être fière, qu’est-ce que je peux célébrer dignement en ce 31 décembre 2020 ?

5. De quoi je veux être fière en décembre 2021 ?

Comme je vous le disais, à partir de ces bilans, je n’ai pas eu envie de me fixer des objectifs, sachant que beaucoup de choses cette année ne dépendraient pas de moi.

Que la seule chose qui va dépendre de moi, c’est comment je vais me sentir à l’intérieur. 

Alors c’est ce que je vais faire cette année : prendre du temps pour moi, pour m’aimer et guérir tout ce qui est blessé à l’intérieur (je vous en reparlerai demain d’ailleurs). 

Une année plus personnelle et moins professionnelle, une année pour davantage concilier vie pro-vie perso-vie de famille, pour prendre soin de moi. Ce qui est déjà un objectif en soi finalement ;-)

Et vous, comment envisagez-vous cette nouvelle année ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *