quand les blessures remontent à la surface, c’est qu’il est temps de les guérir

 

Je vous partageais hier qu’il y encore quelques jours, je ne savais pas trop sur quoi j’allais mettre mon focus pour la suite du défi « 100 jours pour ouvrir son coeur à la vie », hormis suivre ce qui se passe dans ma vie lorsque je mets de l’attention sur ce qui se passe dans mon coeur et sur la manière dont je peux encore plus et mieux me donner de l’amour, bien sûr.

Et puis l’autre soir, j’ai eu un différend avec un ami au sujet de l’argent (un immense merci à lui, il se reconnaîtra) et je me suis dit qu’il y avait là anguille sous roche.

En effet, à ce sujet, j’ai vécu beaucoup de choses dans ma vie :

  • peu de moyens dans mon enfance (un seul salaire et une « interdiction du plaisir » assez générale véhiculée principalement par ma mère)
  • dans la norme financière lorsque j’étais salariée
  • un peu plus d’aisance quand j’ai créé ma première entreprise
  • la dégringolade et la grande pauvreté quand celle-ci s’est mise à ne plus fonctionner : minima sociaux pendant 2 ans, j’ai vécu dans un véritable taudis sans cuisine et sans salle de bains avec mon fils qui avait 4 ans à l’époque
  • j’ai ensuite remonté peu à peu la pente en étudiant les mécanismes de l’Abondance, période pendant laquelle je me suis aussi formée à la relation d’aide
  • j’ai connu le succès en 2013-2014 avec le développement de mon activité en ligne, notamment autour des programmes Vivre l’Abondance ainsi que mon programme d’accompagnement aux thérapeutes qui souhaitaient développer leur activité
  • depuis 2015, je vis à nouveau confortablement, mais sans plus… 

Et je m’accommodais de cette situation, sans trop voir ce qu’il y avait derrière. Je sentais bien pourtant que je n’exprimais pas toute ma puissance, que si j’avais une vision claire de la vie, quelque chose clochait quand même dans ma vie professionnelle : manque de fil directeur, manque de direction, envie de faire plein de choses mais dans des directions différentes, des appels du divin mais des difficultés à les mettre dans la matière de manière claire et intelligible.

Ce désaccord au sujet de l’argent m’a mis la puce à l’oreille : je me suis dit qu’il était temps d’aller voir plus profondément que ce que j’avais déjà fait cette question. De la traiter en profondeur, non pas au niveau de ce qu’il y à faire, ou à comprendre ou de la manière d’être à adopter pour vivre l’Abondance mais de la considérer du point de vue de la blessure originelle par rapport à l’argent.

Quelque chose était blessé en moi sinon je n’aurais pas réagi ainsi avec mon ami. Je n’aurais pas été touchée. 

Et j’ai décidé d’aller voir quoi.

C’est donc mes découvertes à ce sujet que je vais partager avec vous dans la suite de nos 100 jours.

A demain !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *