Dans le cadre de notre programme de l’Avent, une période propice à l’introspection, je vous propose chaque jour d’explorer une notion, soit pour accueillir nos ombres, soit pour contacter notre lumière.

Aujourd’hui, nous allons aborder la notion d’union sacrée, d’unité.

 

 

Une prière

Dieu d’amour, toi qui me connais mieux que je ne me connais moi-même, tu connais aussi ma soif de vérité.

Je te demande aujourd’hui de me permettre d’accéder aux vérités premières afin que je puisse diriger ma vie en plein conscience du plan divin.

Permets-moi de voir au-delà du voile des apparences et de vivre sereinement les mystères de l’incarnation : 

Aide-moi à réaliser l’union sacrée du corps et de l’Esprit, du coeur et du mental, du matériel et du spirituel.

Aide-moi à garder mon cap quoi qu’il se passe en moi et à l’extérieur de moi, à affronter mes ombres en gardant la conscience de ma lumière.

Donne-moi la foi pour faire confiance sans réserve à ton divin plan et accomplir ma destinée humaine.

Qu’il en soit ainsi, pour mon plus grand bien et pour le plus grand bien de tous.

 

Une huile essentielle

Synonyme d’éveil spirituel mais aussi d’éveil des sens, l’huile essentielle de Santal blanc est préconisée pour retrouver votre équilibre psychique et favoriser la méditation. Mais ses nombreuses vertus englobent aussi la beauté de la peau, le tonus physique, et le bien-être circulatoire. Son parfum riche et boisé ne rend son utilisation que plus agréable.

>> Retrouvez tous les détails de l’huile essentielle de Santal Blanc en vidéo

Santal blanc est l’arbre sacré de l’Inde. Il est le symbole de l’incarnation spirituelle dans la médecine ayurvédique et servait non seulement à la construction des temples, à l’élaboration des objets ornementaux, mais aussi aux offrandes adressées à Bouddha. Naturellement parfumé, cette caractéristique constituait un atout supplémentaire pour les temples bouddhistes. Les bâtons de santal servaient aussi comme encens lors des cérémonies religieuses et leur odeur s’ajoutait au bois de santal, pour envelopper les lieux d’une odeur envoûtante qui facilitait le recueillement et élevait plus aisément au sacré.

Son parfum boisé et poudré crée une ambiance intime qui favorise le lâcher-prise et éveille l’imaginaire, aidant à trouver son chemin spirituel. Son parfum aide à lâcher prise et à trouver équilibre, paix et sérénité intérieurs. Il invite au recueillement et à la méditation. Cette essence agit sur le chakra du coeur, pour un équilibre harmonieux. Il aide à la circulation de l’énergie entre les différents étages du corps et ce faisant, unifie les corps : physique, mental et spirituel.

Le Santal Blanc permet de faire un lien entre la spiritualité et la sexualité pour atteindre l’Union sacrée. Ainsi, le parfum du santal, inspirant à la fois recueillement et sensualité, est le symbole d’une spiritualité incarnée, une célébration de l’acte sacré de la procréation dans la joie et le plaisir charnel.

La force harmonieuse de l’huile essentielle de Santal renvoie à la XIe arcane du Tarot, La Force. C’est l’image d’une femme alignée qui maîtrise la force instinctive et pulsionnelle d’une sorte de « lion ». Le « lion » représente à la fois les aléas et les épreuves extérieurs, mais aussi nos pulsions auto-destructrices et nos saboteurs internes. Son regard va très loin, elle est consciente, presque méditative. Elle est maîtresse de cet acte, son cœur est ouvert, elle respire la puissance, la réceptivité et la féminité tout à la fois. Elle a relié sa force physique et sexuelle à son cœur et à son esprit. A l’instar de cette femme, le santal représente à la fois la force physique, la douceur du cœur et l’éveil de l’esprit.

Santal blanc sera bénéfique aux personnes qui :

  • ne veulent plus opposer spiritualité et matière
  • veulent voir et vivre au-delà des apparences de la dualité
  • cherchent l’unité

Mots-clés : intériorisation, élévation de l’esprit, circulation d’énergie.

 

Une action

Notre monde se caractérise par la dualité. Dualité signifie « caractère de ce qui est double en soi ». Cela veut dire que cohabitent en nous deux manières opposées de considérer la vie, issues pourtant de la même réalité. Nous faisons l’expérience de la vie qui nous entoure grâce à notre intelligence mentale qui qualifie et quantifie, donc sépare. C’est ainsi que je peux voir la table qui est devant moi, les arbres dans le paysage, mon chat, et que j’entre en relation avec les autres personnes, que je perçois comme séparées de moi. C’est la réalité immédiatement perceptible par les sens. Mais il y aussi ce « champ qui unifie », dont nous faisons parfois l’expérience, lorsque nous observons les synchronicités, lorsque nous recevons un « flash », lorsque nous prions ou méditons.  A ce moment-là, on ne se sent plus dans la séparation, mais dans l’unité. A ce moment-là, nous ressentons cette force d’amour qui unit. A ce moment-là, nous faisons l’expérience du divin, l’expérience de notre nature à la fois humaine et divine (autre dualité).

Si l’on regarde de plus près, c’est très paradoxal car c’est aussi par le biais de notre mental que nous faisons ces expériences d’unité. Eh oui, c’est parce que le mental sépare qu’il peut unifier : ce n’est que par l’intermédiaire du mental que nous vient la conscience.

Nous pouvons dès lors raisonner à partir de la séparation qui fait mal, qui fait peur et qui met l’accent la différence. Souffrance de la séparation avec la mère, souffrance de la relation avec l’autre quand on se sent seul, incompris ou mal-aimé, souffrance sur la séparation d’avec la matière. 

Nous pouvons aussi raisonner à partir de la séparation qui réunit. C’est aussi cette séparation qui permet l’émerveillement, l’extase. Ce n’est que parce que je suis séparée que je peux admirer ou faire l’expérience de la beauté, que ce soit d’une oeuvre d’art ou d’un coucher de soleil. Ce n’est que parce que je suis séparé.e que je peux faire l’expérience de l’union avec l’autre, de l’intimité, de l’amitié, de l’amour, de la communion et vivre l’extase de la communion d’esprit, l’extase du corps physique dans l’union des corps. 

Est-ce qu’ainsi formulée, vous vous sentez mieux avec la dualité ?

Est-ce cela vous rend plus accessible la notion d’unité ?

Comment pouvez-vous revisiter certains événements dans lesquels vous vous êtes senti.e séparé.e, seul.e au monde ? 

Et comment pouvez-vous remercier votre mental pour toutes les expériences d’unité qu’il vous a permis de vivre ?

 

 

PS : si vous êtes intéressé.e par l’huile essentielle de Santal Blanc (ou par d’autres huiles essentielles dont je parle pendant ce temps de l’Avent : voir l’article du 30 novembre), je vous invite à prendre un rendez-vous et nous les commanderons ensemble.

Voici le lien pour réserver votre créneau : https://calendly.com/divines-onctions/entretien

Le 24 décembre, un tirage au sort parmi les clients du mois de décembre offrira à 5 gagnants :

  • un panier de 10 huiles essentielles (valeur 208 euros)
  • un kit famille avec les 10 huiles indispensables à avoir chez soi (valeur 126 euros)
  • un coffret pour booster votre système immunitaire (valeur 102 euros)
  • un lot de 2 huiles féminines : synergie Beautiful, Néroli et une jolie trousse pour les ranger (valeur 95 euros)
  • un mini-coffret Citrus Bliss : synergie + savon (valeur 30 euros)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *