Ah ah ah ! J’ai bien ri à la fin de la semaine dernière, quand j’ai reçu des tonnes de réponses aux 2 textes que j’ai simplement partagés (au lieu d’écrire moi-même). 

 

Je vais peut-être changer de métier alors, arrêter d’écrire et simplement relayer ce que je trouve ici et là sur le net.

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Ceci peut sembler une blague mais en fait ça ne l’est pas.

 

Bien sûr que non je ne vais pas changer ce que je fais.

 

Parce que quand j’écris, ce n’est pas pour vous. 

 

En réalité c’est pour moi. 

 

Parce que j’adore ça ! J’aime les mots, les agencer, les faire chanter ensemble, leur donner encore plus de sens ensemble qu’ils n’en n’ont séparément. 

 

Et puis ça m’aide. Mettre des mots sur ce que je ressens, exprimer ma pensée au plus juste, prendre du temps pour le faire bien (vu que ce n’est pas juste pour moi), tout ceci me permet de m’éclaircir les idées, de vivre encore plus profondément ce que je ressens intuitivement, de savourer ce mystère insondable qu’est la vie. C’est une activité qui me nourrit profondément.

 

Je pense que derrière ces 2 beaux textes, il y a cette même idée derrière : fais ce que tu aimes, ce qui te fait vibrer, et si ça plait tant mieux, si ça ne plait pas tant pis ! Ceux qui n’aiment pas ce que j’écris ou qui ont le poil qui se hérissent quand des fois j’écris pour vendre un truc, ben ils se désabonnent. Et je m’en tape ;-)

 

 

Ce que ces deux textes ont également un autre point commun, qui rejoint d’ailleurs ce que je viens de dire. 

 

Ils expriment une philosophie de vie.

 

Une philosophie de vie, c’est une manière de penser la vie, c’est savoir en quoi on croit et en quoi on ne croit pas. Mais c’est aussi un fil conducteur qui permet de faire le tri, de savoir si ce qu’on est en train de faire ou de vivre nous fait vraiment du bien ou pas.

 

Voici en résumé autour de quoi tourne la mienne :

  • être soi
  • aimer Dieu
  • offrir ses talents au monde

 

Je vous le dis souvent : vous n’avez pas besoin de régler vos problèmes. Vous avez besoin d’une philosophie de vie. 

 

Parce qu’en réalité, vos problèmes découlent du fait que que vous n’avez pas de philosophie de vie. 

 

Si vous n’avez pas de philosophie de vie claire, vous laissez des personnes qui n’ont rien à faire dans votre vie y entrer (ou y rester). Vous vous retrouvez à vivre des choses que vous n’aimez pas simplement parce que vous n’avez pas fait le tri de ce qui était important pour vous en amont. Vous vous retrouvez à faire un job qui ne vous plait qu’à moitié.

 

C’est pour cela que c’est terriblement important d’avoir un filtre qui vous permet de savoir si chaque chose que vous faites au quotidien se situe dans le respect de qui vous êtes vraiment.

 

Une philosophie de vie, ce n’est pas un truc qui se trouve ! Ce n’est pas une révélation divine qui nous tombe dessus comme ça un beau matin. 

 

C’est quelque chose qui se décide, comme l’ont fait Anthony Hopkins et Meryl Streep.

 

Ils ont décidé ce qui était important pour eux et ce qui ne l’était pas. Ce qui correspondait à leur vision de la vie et qui ne correspondait pas.

 

Et tout ce qui n’allait pas dans ce sens : que ce soient avec les gens, dans les situations de la vie quotidienne, dans leur métier… Ils ont ouvert la porte ou bien fermé la porte.

 

Vous savez ce qu’il vous reste à faire ?

 

Je ne dis pas que c’est facile. Je ne dis pas que ça se fait en un jour.

 

Mais c’est la seule condition pour être véritablement heureux et préserver son énergie vitale, comme le souligne Anthony Hopkins. 

 

PS : si vous n’avez pas vu passer ces textes, vous pour les retrouver ici :

> « Arrête de te plaindre, trouve-toi une vie »

> 2 choses à arrêter et 3 choses à commencer

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *