plan divin

Cette semaine, je voudrais vous proposer toute une série d’articles – un par jour – pour vous parler de ce que nous sommes invités à faire en ce moment.

 

Je ne vous parlerai pas philosophie mais de ce qu’il vous est possible pour vous d’accomplir au quotidien, de manière concrète – 8 heures par jour (sans vous isoler dans un ashram tibétain).

 

 

A un moment qui est un véritable tournant dans le devenir de l’humanité, nous devons plus que jamais devenir en conscience les êtres de lumière et d’amour que nous sommes en réalité. Nous ne devons plus laisser nos peurs, nos doutes, nos hontes, nos blessures gouverner nos vies. 

 

Chacun d’entre nous, j’en suis intimement convaincue, est invité à oeuvrer afin de mettre dans sa propre lumière dans le monde.

 

Au-delà de nos prières, méditations, d’augmenter notre taux vibratoire (ce qui a un effet sur notre immunité d’ailleurs), nous avons besoin d’oeuvrer au quotidien.

 

Vivre dans la spiritualité, c’est-à-dire vivre dans la conscience de ce champ d’énergie qui nous entoure et dont nous faisons nous-même partie, c’est aussi choisir de se mettre à son service. Il s’agit de capter quelle place nous occupons et quelle place nous sommes amenés à prendre dans le plan divin. C’est ce que l’on appelle la mission de vie. Prendre consciemment la direction de votre mission de vie et mobiliser chaque jour vos ressources (temps, argent, énergie, compétences) au service du plan divin ne peut vous apporter que des réjouissances sur tous les plans : matériel, émotionnel, intellectuel, spirituel. 

 

Mais attention, cette mission de vie n’a rien d’une soumission à quelque chose « d’extérieur ». 

 

Pour moi, la mission de vie vient au contraire de l’intérieur de nous, elle émane de qui nous sommes et c’est nous qui décidons de ce que nous voulons faire de notre vie. Il ne s’agit donc pas de « trouver sa mission de vie » mais de choisir de donner un sens à sa vie, une direction qui nous fait vibrer. Une fois que l’on a décidé de cette direction de vie, en fonction de qui nous sommes et de ce que nous avons envie d’apporter au monde, il s’agit peu à peu, jour après jour, de réaligner notre vie sur le sens de notre vie, d’éliminer de notre vie tout ce qui ne correspond pas à ce sens, pour notre plus grand bonheur. 

 

Je crois qu’il n’y a pas de sens pré-établi, ni de mission écrite quelque part pour vous car nous ne sommes pas des robots exécutants un plan divin : Dieu veut faire de vous les créateurs du but de votre vie. Si le sens de notre vie était déterminé, nous ne pourrions pas exercer notre libre-arbitre, nous ne pourrions pas mettre en oeuvre ce qui nous caractérise en temps qu’être humain, c’est-à-dire notre capacité à décider. En décidant du but de votre vie, vous décidez qui vous êtes et qui vous voulez devenir. 

 

A la question du but de la vie, il n’y a aucune réponse hormis celle que vous allez décider de donner. Il s’agit de décider et d’exprimer ce qu’est la vie pour vous. Ne cherchez de réponse nulle part ailleurs. Asseyez-vous et décider de la réponse pour vous-même. Ne vous posez pas la question du sens de la vie : décidez de la réponse. 

 

 

Décider de sa mission de vie, ce n’est rien d’autre qu’incarner le héros qui dort en nous, il n’y a pas à être différent ou à coller à une image extérieure ou à devenir quelqu’un d’autre. Il n’y a pas non plus besoin d’attendre d’être meilleur, plus ceci ou moins cela. Il vous appartient de faire briller votre lumière maintenant. Le monde a besoin de votre lumière maintenant. Pas demain. Maintenant. 

 

Si jusqu’à présent, votre vie manque de sens, ce n’est la faute de personne, c’est que vous avez simplement oublié d’en déterminer un, ça veut juste dire que vous n’avez pas décidé ce que vous vouliez vraiment vivre. Si votre vie manque de réalisations, c’est que vous ignorez ce que vous cherchez à réaliser. Si votre vie semble inutile, c’est que vous n’avez pas cherché à en faire un outil ayant son utilité. 

 

Comment faire concrètement ? 

>> Réaliser ce qui est important pour vous 

Votre mission de vie repose sur ce qui important pour vous : vos valeurs, ce que vous aimez faire, ce que vous faites bien, facilement, fluidement et avec bonheur. Quand vous faites ce pour quoi vous êtes vraiment fait, vous n’êtes pas fatigué, vous n’avez pas envie d’arrêter et même, ça vous donne de l’énergie.
Prenez le temps de l’introspection et listez :
quelles sont vos valeurs ?
qu’est-ce qui est important pour vous dans la vie ?
qu’est-ce que vous aimez faire ?
qu’est ce que vous faites facilement ?
qu’est-ce que vous faites avec tellement de bonheur que vous n’avez pas envie de vous arrêter, que vous n’êtes jamais fatigué quand vous le faites, et qu’au contraire faire ce type de choses vous donne de l’énergie 

>> Oser activer vos talents 

Nous n’osons pas toujours voir grand, être brillant, vivre à fond nos talents de peur de faire de l’ombre aux autres. Mais à vouloir être « modeste » (comme si c’était une valeur), on se sent obligé de diminuer ses talents et on finit par être incapable de les voir. À vouloir être modeste, on n’ose pas prendre sa vie en main. À vouloir être modeste, on se diminue et surtout, on ne contribue pas : on développe une culture modeste à l’échelle de sa famille, mais aussi de son bureau, de sa communauté et finalement de son pays. Je vous invite au contraire à prendre conscience de vos « pépites », de ces trésors qui dorment en vous, de vos talents personnels, de ce que vous faites mieux que les autres, de vos compétences particulières (savoir, savoir-faire, savoir-être). 

Là encore, prenez le temps de les lister. 

>> Observer ce que la vie cherche à manifester à travers vous 

Nous sommes trop occupés à essayer de gérer notre vie à coup de to do list, nous sommes accaparés par les multiples sollicitations de la société de loisirs dans laquelle nous vivons, et enfin nous passons le peu de temps libre qui nous reste en dehors de toutes les occupations que nous nous créons à le remplir à l’aide des réseaux sociaux et/ ou de la télévision. En résumé, nous sommes simplement trop occupés… 

Mais si vous vous posez et que vous réfléchissez au but de votre vie, toutes sortes d’idées émergeront dans votre tête. Elle surgiront si rapidement que vous vous demanderez ce qui vous arrive. En peu de temps, si vous continuez de suivre le processus, vous commencerez à faire le tri. Au fil de vos réflexions, vous aurez trouvé ce qui est, pour vous, le but de la vie, votre direction de vie, votre mission de vie. 

Ce jour-là, vous saurez que vous avez toujours su, en réalité. Le jour où vous vous poserez suffisamment pour écouter ce que la vie ou ce que Dieu cherche à manifester à travers vous, vous allez ressentir un appel. Une de vos activités favorites deviendra impérieuse, un rêve d’enfant soigneusement enfoui refera surface, vous regarderez une émission de télévision et vous vous direz « oui, c’est exactement ça que je veux faire », une discussion avec un ami vous fera prendre conscience d’un besoin non satisfait auquel vous savez parfaitement répondre…Il n’y a pas une seule manière de recevoir la réponse, cet appel peut se manifester de multiples façons : à vous d’être dans la vigilance nécessaire pour sentir que c’est cet appel qui se manifeste. 

 

Demain, je vous raconterai comment j’ai reçu ces appels plusieurs fois dans ma vie, comment j’y ai répondu (ou pas) et ce qui s’est passé ensuite.

 

Je vous souhaite une excellente journée.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *