Waouh ! Quand j’ai lu pour la première fois cette citation, j’ai été remuée de la tête aux pieds. Et aujourd’hui encore je ne me lasse pas de la lire et de la relire, tellement elle me parait puissante. En écrivant ces lignes, je me dis d’ailleurs que je vais avoir du mal à la commenter, du mal à y rajouter quelque chose d’aussi fort et renversant.

 

Et pourtant, si j’ai tellement eu envie de vous la partager, c’est que c’est ce que je ressens quand je vous écris toutes les semaines. En cherchant à conscientiser et verbaliser mes zones de génie, comme les appelle Christine Lewicki, je me suis rendue compte à quel point j’aimais écrire, à quel point ça me faisait vibrer et à quel point je me sentais vivante en écrivant.

 

Quand j’écris, et notamment quand j’écris pour vous inspirer, je vais à la fois puiser au fond de moi pour chercher le meilleur de moi-même, et en même temps je me relie à plus grand que moi pour transmettre un message qui va toucher les coeurs et les esprits. Parfois, j’écris de manière presque automatique, comme si ce n’était pas moi qui tapait au clavier. D’ailleurs, quand je me relis, il m’arrive de me dire « waouh ! c’est moi qui ait écrit ça, c’est vachement bien ! ».

 

Bref, je ne vous raconte pas tout ça pour m’envoyer des fleurs (quoi que, des fois, un peu d’auto-congratulation, ça fait du bien, surtout quand c’est pour autre chose que pour sa marque de shampoing) mais pour vous inviter vous aussi à aller à la rencontre de ce qui vous fait vibrer à 1000%, de ce qui vous fait vous dire « que c’est bon d’être vivant ! ». Car oui, la vie engendre la vie. Quand j’écris, je me sens tellement vivante que j’ai envie d’en donner encore et toujours plus. Quand je vous écris, ça ne me fatigue pas mais au contraire, ça m’énergise, même quand c’est dans la nuit du lundi au mardi parce que ma semaine a passé vite. Et vous ? Qu’est-ce que vous faites spontanément, facilement, sans aucun effort et qui vous donne de l’énergie, qui recharge vos batteries avec cette puissance ?

 

Je vous suggère vraiment de prendre un moment (peut-être sur la plage ?) pour vous poser cette question. Quelle est l’activité qui vous permet de donner le meilleur de vous-même et vous relier à quelque chose de plus grand, que vous l’appeliez Dieu, l’Univers, le Cosmos, la Vie ou encore le grand Tout ? Car une fois que vous l’aurez trouvé et que vous aurez commencé à mettre davantage cette activité dans votre vie, il se pourrait bien que votre vie ne soit plus tout à fait la même… Surtout si on lit la troisième phrase de cette citation. Personnellement, si je reviens quelques années en arrière, je ne veux pas spécialement faire de la pub pour Olivier Rolland mais c’est vraiment mon blog qui a été la première pierre de la vie de mes rêves. Non seulement je ne le savais absolument pas à l’époque mais surtout, ça n’était absolument pas non plus intentionnel.

 

C’est justement cette dimension qui finalement attire à nous l’abondance. Quand on fait cette activité qu’on adore, non pas pour sauver ou pour aider qui que ce soit, juste parce qu’on ne peut pas s’empêcher de mettre « ça » dans le monde tellement ça nous fait du bien, alors on enclenche subconsciemment la spirale de l’amour inconditionnel. Vous donnez sans aucune arrière-pensée et sans attente de retour. C’est d’ailleurs ici le sens de se dépenser : si quand vous donnez, vous êtes épuisé, c’est que quelque chose ne va pas : soit vous ne donnez pas ce qui justement vous fait du bien et vous énergise (et alors comment pourriez-vous faire du bien à l’autre en lui donnant quelque chose qui vous fait du mal ?), soit vous donnez ce qu’il faut mais trop, ou pas aux bonnes personnes, ou pas au bon endroit… Là aussi, posez-vous la question : est-ce que ce que vous donnez vous fatigue ou vous donne de l’énergie ?

 

Si la réponse est « fatigue », changez de métier… Non seulement vous n’êtes pas à votre place, mais en plus vous privez le monde de votre plus merveilleuse énergie et bien sûr, vous passez à côté du meilleur moyen d’attirer à vous l’argent dont vous avez besoin pour vivre votre vraie vie.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *